Joyeuses îles ! #2 Koh Tao

Koh Tao, autrement surnommée l’île de la Tortue pour sa forme, est une destination en vogue pour les amateurs de snorkelling et surtout de plongée. Ici, à chaque coin de rue, vous pourrez trouver une agence de diving pour passer votre Open Water à des prix défiants toute concurrence (autour de 250€). Située à 70 km de la côte entre Surat Thani et Chumphon, Koh Tao fut, pour la petite histoire, une prison politique jusqu’en 1947.

Plus petite que ses voisines Koh Samui et Koh Phangan (article ici), nous avons rejoint cette jolie île en speed boat depuis le ferry Koh Phangan (situé ici) en 2 heures.
Pour acheter nos billets, nous avons frappé à la porte de cet office : Mr Kim Travel K.S. (73/9 M1, Thongsala, Koh Phangan, Surat Thani 84280, Thaïlande) super accueil garantie ! Possibilité de laisser vos bagages sur place en attendant votre bateau si vous souhaitez encore, comme nous, profiter de vos dernières heures à Koh PhaNgan.

Arrivés à Koh Tao

Nous n’avions pas booké d’hôtel. Nous avions toutefois jeté un coup d’œil avant de partir aux quartiers sympas où séjourner. Beaucoup d’hôtel semblaient être complets (entre noël et nouvel an) mais nous nous sommes dit que sur place, ce serait plus facile de trouver un pied à terre « plus local ».
Au final, après une bonne heure de recherche, on s’aperçoit que de nombreuses guesthouses affichent complets et que d’autres sont hors budget. Nous retournons vers le port et une enseigne attire notre attention, le Jom Jam House, l’hôte est souriante, les chambres semblent propres (on passera outre l’odeur de renfermé qui règne dans notre chambre car elle n’avait pas été ouverte depuis quelques jours je pense ;-))

Le prix, 11 euros/nuit colle à notre budget surtout à cette période, puis son emplacement reste idéal pour être en plein cœur de l’île.
Adresse : 6/32 Moo 2, Meahaad, Suratthani, Ko Tao, Thailand

Nos petites adresses, du côté du port Mae Haad
  • Si comme nous, tu aimes les waffles made in Thaï ou le muesli aux fruits croquants, ou encore les smoothies vitaminés, nous te conseillons cette délicieuse adresse :  Coffee Mania. (voici leur page facebook). En prime, il y a une bonne connexion wifi et le personnel est plutôt sympa.
  • Si tu veux (bien) manger à volonté pour 150 baths, rendez-vous à juste en bas de la guesthouse Jom Jam. Cette cantine locale accueille aussi les tours qui viennent faire escale à Koh Tao. Arrivé midi c’est un peu l’ébullition mais la nourriture servie est très bonne. En tout cas, depuis notre chambre d’hôtel, l’odeur nous a fait de l’œil!
  • Prendre un café de qualité, issu de petits producteurs dénichés à Chiang Mai, et refaire le monde avec le serveur adorable (qui n’était là que pour la saison), voici l’adresse. En réalité, le café ne figure pas sur Google Map, mais nous t’avons placé un repère pour que tu puisses retrouver facilement l’adresse 🙂
  • Manger de bons pancakes pour seulement 30 baths. À coup sur, le jeune qui tient le stand vous offrira un big sourire et un spectacle de pancakes ! Pancake prêt en 1 minute chrono ! Chaud devant 🙂 Son stand est à l’angle du 7/11 à côté du ATM Exhange. Nous dirons que le « pancake-truck » était… ICI !
  • Se retrouver à table avec les expat’ et les moniteurs de plongée au Yang Restaurant. Une très bonne cantine où l’on mange bien (la carte est très impressionnante) et pour pas grand chose !
Nos petites cachettes secrètes à Koh Tao 

Avec seulement 21km de superficie, vous vous imaginez bien que nous avons vite fait le tour de l’île. Ce qui nous a permis de l’explorer plus en profondeur. Résultat des courses, voici nos trois spots des plus magiques pour vous en mettre plein la vue.

  1. La Plage de Sai Thong : isolée, avec juste une dizaine de bungalows qui se fondent dans le décor, eau turquoise, les rubans des quelques taxis boats viennent colorer la plage. Le parcours pour y aller, nous a semblé un peu long, mais le paysage de cette balade le long de la côte reste magnifique à regarder.
    Comment y accéder ? Longer le chemin à pieds uniquement, facile d’accès, depuis Jansom Bay et arrêter vous à la plage du Sai Thong Resort. De très beaux panoramas sont à faire sur votre route alors prenez le temps d’observer autour de vous 🙂

2. Freedom Beach. Nous sommes arrivés en fin de journée sur cette petite plage charmante bordée de palmiers et d’arbres, à proximité de la Baie de Chalok. Son emplacement un peu à l’écart lui offre un aspect plutôt secret, idéal pour être au calme en amour eux. Passez devant le Freedom Beach Resort, longez l’eau.. vous y êtes ! Au moment du sunset, il y a de belles photos à faire et vous pourrez siroter un verre au High Bar qui longe les rochers sur les hauteurs. Le personnel est loin d’être accueillant mais le spot est plutôt canon en fin de journée alors… faisons l’impasse sur le service !

3. THE plage. Après avoir longer la plage située à gauche du port, Janson Bay, faite un crochet à la plage de l’hôtel Charm Churee Rustic Resort. C’est sans doute la plus belle plage avec de nombreux coraux que nous avons fait à Koh Tao ! Rochers, sable blanc, poissons tropicaux, jolis coraux, eau transparente… tout y est !
Nous avons passé un super moment, entourés de beaux poissons. A peine dans l’eau, vous aurez l’agréable surprise d’être en centre d’une multitude de poissons qui n’hésiteront pas à vous suivre. Au large, quelques radeaux en bambous flottent et vous attendent pour faire bronzette au milieu de l’eau. Idéal pour faire une pause entre deux sessions de snorkelling sans revenir sur la plage.
IMG_0458

Comme vous pouvez le remarquer, nous faisons l’impasse sur Sairee, plage la plus touristique et plus grande de l’île. Nous y sommes allés seulement en soirée mais le nombre de personnes séjournant dans les hôtels à proximité nous laisse à penser qu’en journée, c’est loin d’être calme et paradisiaque !

Parlons des choses qui fâchent…

C’est au tour des « mauvais élèves » d’être pointés du doigt. Grosse déception ce jour là pour Mango Bay view point et Hin Wong Bay.
En ce qui concerne le point de vue, certes il doit être plus sympa quand le soleil est au rdv, mais déjà attendez vous à payer 100 baths pour pouvoir admirer la vue… Hin Wong Bay, quelle horreur ! Plage à l’abandon ainsi que « l’hotel ». Plage salle, peu de visibilité dans l’eau, peu de poissons, plastique flottant à la surface, débris sur le chemin….
A noter qu’il faut payer également pour accéder à Mango Bay beach.
Au final avec cette pluie battante, nous revenons sur nos pas, la vue n’aurait pas été dégagée depuis le view point et la plage semblait sale d’après plusieurs témoignages. Petit stop au café familial, juste avant d’accéder aux deux viewpoints de Mango Bay. Le temps pour nous de faire une partie de Puissance 4, d’attendre que l’orage passe et de retrouver par hasard deux Français rencontrés la vieille en ville.

La saleté des côtes, l’abandon de certains hotels au bord de plage, qui font office de squats et de poubelles.. nous choquent. Et ceci semble toucher la majorité de la côte Est.
Comment peut-on laisser une plage dans un tel état ?
Ce n’est malheureusement pas la première fois que nous nous retrouvons face à un tel spectacle.

Nous nous rendons compte avec nos différents voyages que certaines populations ne sont pas sensibles à l’environnement et donc le tri des déchets. Nous ne savons pas vraiment pourquoi, et il est difficile de trouver une réponse face à ce phénomène, mais nous le voyons au quotidien, que ce soit en Thaïlande dans certaines villes ou au Viet-Nam plus fortement, les personnes jettent tout par terre ou dans l’eau, sans scrupule.
Pourtant le gouvernement Viet et Thai se sont donné jusqu’à 2020 pour baisser le taux de déchets et de pollution.

Nous vous déconseillons donc de venir sur la côte Est, qui est beaucoup moins paradisiaque, plus difficile d’accès, pas très propre avec des resorts loins d’être classes.
De notre coté pour ne pas être entourés de déchets, nous sommes montés en haut d’un gros rocher, admirer le triste paysage.

Le business des scooters à Koh Tao:
Bien que petite, l’île regorge de routes destroy et parfois impraticables (crevasse, boue, déviation de dernière minute, pentes de la mort ..!). Il faut faire très attention ici quand vous louer votre scooter. Oui, parce que comme toutes les îles de la Thaïlande l’idéal est quand même d’avoir un scooter pour vivre votre aventure à votre rythme et explorer un maximum de choses. En ce qui nous concerne nous avons loué une 150cm3 pour le plaisir, mais…

Nous ne pouvons que vous déconseiller d’aller chez ce loueur de scooters. La première impression était la bonne car le prix de 250baths / 6€ est correct. Le propriétaire, Allemand de caractère, rude et d’apparence sévère. Nous lui louons pour 24h une moto de type Kawazaki verte pour nous amuser un peu. Elle est assez capricieuse et le changement de vitesses est difficile malgré son apparence neuve.
Avec les nombreuses pentes à « escalader » ici, nous calons en plein milieu d’un virage dans une pente. Quelques égratignures plus tard, nous nous retrouvons avec une moto ayant elle aussi quelques bobos mais rien de grave ni de casser. De retour chez notre ami l’allemand, nous voilà à devoir régler une somme astronomique ! Après quelques négociations coriaces, nous arrivons à faire baisser le prix de 20% mais nous devons toujours payer environs 7840baths / 190€.

Une mésaventure qui fait partie du jeu mais qui était surdimensionnée par rapport à la situation. Cette « arnaque » est courante sur l’île !

Le conseil de Delicieuse Vie

Louez des motos ou scooters plutôt vieux voir abimés car ils vous amèneront d’un point A à un point B, et finalement avoir un beau joujou sans rayure ne sert à rien ! Surtout pour le cross 😉 les loueurs de scoot tout neuf, méfiez vous. Si vous vous retrouvez dans notre cas, chercher un réparateur local et dites à l’agence que vous préparez par vos propres moyens.

desti-map
Koh Tao map
Advertisements

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Jesus leonel dit :

    Cet allemand mérite une bonne leçon! Heureusement que je n’étais pas avec vous… je lui aurais donné des cacahouètes!

    J'aime

    1. DelicieuseVie dit :

      Ahah ! C’est sur ! Il n’aurait pas eu nos passeports dans leur coffre, c’est ses cacahuètes que je lui aurais fait manger !

      J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s