Hugo Barriol

À Hugo Barriol, le style folk des souterrains.

Paris. 13 Octobre 2015

« Une journée comme les autres.
Tu travailles, tu débauches et tu te rends chez toi.
Il pleut, tu prends le bus.
Tu fais un détour par la boulangerie, histoire d’accentuer le cliché français que tu aimes tant.
Il fait triste dans les ruelles de Pigalle.
Un ciel gris, des sourires inexistants, des klaxons qui te dérangent.
Un seul arrêt de métro te sépare de chez toi.
Tu as oublié ton parapluie.
Pas envie de longer le long des murs du Boulevard Clichy.
Vite, métro Pigalle.
Cette fois-çi tu as ton billet RATP, pas besoin de frauder.
Tu marches vite, car t’es pressé de rentrer.
Tu descends les marches deux par deux.
Et là, tu entends un son.
Pas un son, une voix.
Pas qu’une voix,  une mélodie aussi.
Tu entends mal mais le peu que tu entendes suscite ta curiosité.
Ce n’est pas sur ta rame de métro, tant pis, je fais le tour.
Ce son a un « je ne sais quoi ».
Les notes commencent à plus claires, la voix commence à prendre forme.
Mais où se cache cet artiste ?
Tu l’aperçois enfin, au bout d’un couloir.
Seul, un micro, une guitare.
Tu restes immobile, tu oublies l’agitation dans le métro.
Plus de foule, plus de pluie, plus de visages sombres.
Juste lui. Une voix incroyable et des accords parfaits.
Peu de monde s’arrête à croire qu’ils sont tous sourds.
Une pancarte cartonnée à ses pieds: « Hugo Barriol facebook ».
Son nom résonne dans ma tête tout en écoutant ses paroles.
Plus envie de rentrer, plutôt de l’écouter.
Mais tu te réveilles comme si ces quelques minutes t’avaient complètement hypnotisé.
Mince il m’a vu. Gêné.
Tu rejoins ta rame de métro, lentement, tout en jetant un oeil derrière toi plusieurs fois.
Tu hésites même à y retourner, mais tu as maintenant hâte de le chercher sur la toile.
Le métro est là, tu montes et la mélodie s’efface petit à petit entre Pigalle et Blanche. »


Il est rare de vivre ce genre de moment, où tout s’arrête car quelqu’un ou quelque chose vous a captivé.
Délicieuse Vie prend plaisir à partager avec vous ses merveilleux spots que nous découvrons jours après jours, mais nous n’oublions pas non plus de vous partager les personnes qui nous font vivre de merveilleux moments à travers le monde.
Cela fait maintenant quelques mois que nous suivons Hugo, nous sommes rentré en contact avec lui et c’est quelqu’un de formidable même si nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion (encore) de le revoir en personne.
Il a été présent dans nos casques durant notre voyage en Asie et continue désormais de l’être ici  à Montréal !
Hugo, merci pour ce moment inattendu, Allison et moi espérons te voir bientôt, ta carrière ne fait que commencer alors… envoies du lourd !!

Michael Jesus.


HUGO BARRIOL

Youtube
Facebook
Deezer

Un bel interview de IndieMusic

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. routid dit :

    Une belle découverte …

    J'aime

    1. DelicieuseVie dit :

      Oh que oui ! 🙂

      J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s